visites par jour

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2016

Semaine du 14 au 20 Mars

Après trois jours sans sport, j'ai repris en douceur à partir du jeudi:

-Jeudi 17/03/16 PM: HT, endurance de base, 0H45.

-Vendredi 18/03/16 PM: CAP endurance, 1h17.

-Samedi 19/03/16 PM: CAP endurance, 0h44.

-Dimanche 20/03/16 AM: CAP endurance, 0h45.

Semaine récup, post course...

20/03/2016

La vie à la ferme...°°

Ça fait longtemps que j'en ai envie: parler un peu plus de ma ferme, de ses joies, de ses peines, ses contraintes...

Personne ne peut nier que le métier d'agriculteur, certains préfèreront le terme paysan, moi j'utilise indifféremment les deux, car je pense qu'il n'y a pas lieu de chercher des poils aux oeufs... de ferme (!), n'est pas un métier comme les autres. J'ai vu récemment une vidéo pathétique de Nicolas Sarkosy parlant d'agriculture (suivie d'une intervention de Luc Chatel parlant de Gaz de schiste tout aussi ridicule... ou le degré zéro de réflexion et un populisme de haute volée). Je  la mets en lien car selon moi, tout ce qu'il raconte illustre une ignorance totale des réalités dans les campagnes, et une vison complètement fantasmée. Par exemple, les agriculteurs entrepreneurs qu'il décrit sont tout sauf cela, car ils ne maîtrisent ni leurs charges en amont: les coopératives leur fournissent les intrants au prix qu'elles ont décidé, ni les débouchés, car ces mêmes entreprises leur "achètent" leur production à un prix qu'ils subissent, et souvent ne les font pas vivre. On est plus en présence ici d'un système de type colkose à la soviétique... 

Quand à l'aménagement du territoire, bien sur que les paysans ont un rôle de "cantonnier", il suffit de se promener dans les différentes régions de France pour s'en rendre compte: plus l'agriculture y est intensive, plus les paysages sont saccagés. inversement, dans les zones de montagne, de poly-culture élevage, on est dans la France que le monde nous envie, variée, harmonieuse, buccolique... Faut-il brader tout ça au profit du sacro-saint productivisme qui nous fait tous crever?

Je ne parle même pas de la tirade sur les bobos, l'agro-écologie et les paysans en circuits courts ou commercialisant eux-même, qui au passage, sont les seuls vrais entrepreneurs du secteur!

http://www.bing.com/videos/search?q=sarkozy+agriculture&a...

C'est pourquoi, je crée une nouvelle rubrique sur ce blP1011142.JPGP1011144.JPGP1011146.JPGog: La vie à la ferme!

Voici, comme promis, quelques photos de mes chevrettes âgées d'un peu plus d'un mois (de vraie piles électriques), et de mes chèvres. Comme vous pouvez vous en rendre compte, la chèvrerie est assez vétuste, et surtout exiguë. Tout ça pour vous parler de mon nouveau projet: l'aménagement d'un nouveau bâtiment d'élevage. J'en suis en ce moment à la phase administrative: banque, demande de subventions, devis... Les plans sont finalisés, les matériaux choisis...

A travers cette rubrique, je vous informerai, entre autre, de l'avancement du projet!P1011135.JPGP1011137.JPGP1011139.JPG

 

17/03/2016

Trail des Césarines: bien pour la première de l'année

A cette époque de l'année, ce n'est jamais évident pour moi d'être en forme, car je sors d'une période compliquée chez les éleveurs de chèvre: les naissances. Gros boulot, gros stress éventuellement... 

Je m'étais néanmoins fixé la date du 13 Mars pour reprendre la saison sportive, en m'alignant au départ de ce joli trail.

Bien que motivé, ma prépa  fut un peu cahotique, avec des trous dans le training... compensés en partie par une forte activité dans mon boulot; je ne compte pas les pas que je fais dans une journée, mais ça doit être conséquent, et, quelque part, contribuer à ma forme générale!

Comme je l'ai écrit, je me présente au départ du trail des Césarines avec une douleur derrière le genou droit. J'espère juste que je ne serai pas trop handicapé par ce qui ressemble à une tendinite... Comme mon médecin me l'a conseillé, j'applique régulièrement de la pommade d'arnica, et j'avale des granules de la même substance en homéo... En tous cas ça ne peut pas faire de mal, et je préfère largement ça que d'aller prendre des anti-inflamatoires, qui non seulement ne soignent rien, mais au contraire peuvent empirer le mal...

Inscription, discussions avec des copains, mise en tenue de combat (!), short-tee shirt-manchettes, ça caille, vite je pars à l'échauffement pour me réchauffer! J'ai fait le choix de ne pas prendre le cardio, assez inhabituel chez moi en course, pour me concentrer sur mes seules sensations... 30' plus tard, me voilà sur la ligne.

C'est parti, on traverse de stade de rugby, un lotissement, et on attaque déjà une bosse en chemin. Le rythme est élevé, je "buffe" (expression bien de chez nous!), mais n'ayant pas de cardio je ne sais pas où j'en suis au niveau bpm. Je suis calé aux alentours de la dixième place, nous sommes un groupe assez compact en file indienne, seuls deux concurrents, il me semble, sont en train de se faire la malle. 

Dans cette première côte, je double deux concurrents, ce qui fait que je me retrouve dans le top 10, alors que j'ai l'habitude de partir un peu plus doucement, et remonter ensuite.

Route, hameau, nous nous faisons doubler par un jeune, il vole! Bien sur, personne n'essaie de s'accrocher!

Ça monte un peu, ça descend, ça remonte, ça redescend et ça monte encore, bref un départ casse-pattes. On attaque la montée vers le plateau des Césarines, c'est très raide et on marche tous dans la partie la plus dure, ça permet de récupérer un peu.

Encore un ou deux gars sautent, je me retrouve en haut du plateau à une virtuelle quatrième place, mais je ne me sens pas au top, et mon genou commence à me gêner. 

On attaque une portion technique "comme il faut", en bord de falaise, sur single truffé de cailloux glissants à souhait, de marches, un régal. Le seul problème pour moi, c'est que je ne peux pas prendre d'appuis francs du côté droit, je suis obligé d'amortir pour ne pas trop souffrir. Pas vraiment l'idéal pour attaquer! Et je sens que ça pousse derrière, quelqu'un me met la pression. Dès que le chemin s'élargit, je laisse passer (il finira troisième). 

Deuxième ravito, je m'arrête une seconde pour boire un verre d'eau. Je ne suis visiblement plus très lucide, car une connaissance qui tient le poste m'alpague, je ne l'avais pas vu! salutations express, je repars, glisse sur un rocher et manque de tomber! Entre temps un autre concurrent m'a doublé. Je lui colle aux basques jusqu'à ce qu'on entame la descente dans la vallée, par une pente d'abord raide et caillouteuse, puis de plus en plus boueuse, et mon lièvre s'éloigne doucement, je ne peux plus suivre à cause de mon genou, et de mon manque de fraîcheur aussi. En bas de cette fameuse descente, je me fais doubler par un autre concurrent, sans chercher à lutter, je sais que je ne pourrai pas accrocher. Peut-être que je paye aussi mon départ un peu rapide? Et oui, même sur le court il y a de la gestion!

Dernière côte: je serre les dents, un autre m'a à vue et gagne du terrain, je décide de stopper l'hémorragie! J'en remets une couche, et parviens à regagner du terrain. 

Dernière descente (la première côte en sens inverse), j'envoie, je ne me pose plus de question, et arrête de me retourner! On est sur le stade, l'arche est à 100mètres, je ne relâche pas l'allure, c'est fini! Septième en 1h09, troisième sénior, pas mal alors que je ne savais pas où j'en étais niveau forme, et avec ce genou récalcitrant! 

Ce n'est pas très correct envers l'organisation, mais je ne suis pas resté pour la remise des prix, car je voulais passer du temps en ce dimanche ensoleillé avec ma famille. Et, à ma décharge, je ne savais pas que j'étais troisième sénior. Enfin comme je suppose qu'il y avait un podium par catégorie, il y a dû avoir au moins une place vide sur la boite...

Les résultats!

http://www.le-sportif.com/resultats/trail-des-cesarines-2...

 

12/03/2016

Souple, souple°°°

Mon genou va mieux, mais il est toujours bancal; je suis allé courir courir cette semaine sur des durées courtes, ça a tenu, alors je me dis que ça peut passer dimanche... il faudra courir sur des oeufs, et faire gaffe en descente... 

Vite fait, je poste le contenu de ma semaine, qui sera ponctuée par le trail des césarines version court:

-Lundi 7/03/16 PM, VTT dans la boue (voir photo après la sortie!), 2h27. Je me rends une fois de plus compte que je ne suis pas très à l'aise dans le gras en vtt, normal je pratique peu dans ces conditions. Mais c'est quand même bien marrant! Par contre mes plaquettes de frein n'ont pas apprécié, j'ai fini sur la ferraille... De toutes manières il fallait que je les change...

-Mercredi 9/03/16 PM, CAP VMA, 0h47. Echauffement de 20' comprenant deux sprints de 15", suivi de 1§' en 1'-1'. Naze à la fin, et genou un peu douloureux. Retour tranquille, je ne boîte pas, il y a du progrès... 178 bpm max.

-Jeudi 10/03/16 PM, CAP récup, parcours mixte route-sentiers. Le genou, ça va pas trop mal, sauf en descente où ça tire derrière.

-Vendredi 11/03/16, je ressors mon vélo de route qui dort dans la grange depuis plusieurs mois, pour une sortie endurance d'1h24, vélocité et deux côtes où je me sens plutôt bien, envie d'envoyer un peu. Bon signe pour dimanche?

P1011131.JPG 

07/03/2016

Ouf!

Ouf, je prends enfin le temps de revenir sur mon blog, après trois semaines intenses où je n'ai pas touché terre. La deuxième vague de mises bas est arrivée fin février, comme prévu, et a été difficile à "négocier", car nous avons repris la fabrication et la commercialisation... tout en même temps quoi. bon ça, on a l'habitude en agriculture, surtout quand on transforme et commercialise sa production... Enfin quand je vois certains collègues qui bossent plus que moi et qui ne se sortent plus de salaire, je me dis que je n'ai pas à me plaindre. certains sont vraiment mal. La faute à qui? A un peu tout le monde je dirais.

A la grande distribution et aux acheteurs en général, qui prennent comme acquis le fait que le premier maillon de la chaîne (sans qui rien est possible au passage) est le dernier servi.

Au syndicat majoritaire et aux politiques, qui depuis les années cinquante n'ont pas changé de modèle et sont toujours, et peut-être même toujours plus, dans une idéologie ultra libérale, qui met en concurrence les paysans du monde entier, et qui crée des dégats considérables dans les campagnes, sur le plan économique, écologique et social. Malheureusement, ce constat est transférable dans de nombreux secteurs autres qu'agricoles. 

Et je dirais aux agriculteurs eux-mêmes, ou tout du moins une partie d'entre eux, qui ont fini par perdre le fameux "bon sens paysan", et qui se sont laissés embarquer dans la spirale du toujours plus: toujours plus d'investissement, toujours plus de charges, toujours plus de travail, avec des prix de vente toujours plus bas. Il ne faut pas se leurrer, la France ne sera jamais compétitive sur le marché mondial agricole, elle ferait infiniment mieux de se concentrer sur ce qu'elle sait faire: la qualité. Réveillons-nous°°° putain de merde!!!!!!!

Allez je me calme...

Pour la faire courte, car j'ai une sortie VTT à caser aujourd'hui:

-La semaine du 15 au 21 février, je me suis entraîné correctement, alternant vélo et CAP, dont deux séances avec du seuil, soit un peu plus d'une heure, pour un total de sport de 7h04. Correct.

-La semaine du 22 au 28 février, ça se gâte: seulement 4h04 de sport, répartis en trois séances (tout de même), dont 1h26 de CAP, 2h22 de VTT sur petite route défoncée, et 0h45 de HT, le tout sans vraie série intense, car trop fatigué et un peu las; et oui c'est pas évident de se motiver quand on court déjà partout dans sa vie quotidienne...

-La semaine du 29 février au 6 mars, semaine correcte également (7h00). En détail et dans l'ordre: une sortie vtt de 2h22 fartlek assez costaude; une sortie récup CAP de 0h48, et 5 accélérations de 10" (de trop?);  une séance HT vélocité de 0h45; Une sortie CAP de 1h31 et 25' au seuil (j'en reparle tout de suite); une sortie "VTT route" de 1h34, en vélocité et surtout sans forcer (j'ai mal).

Semaine assez sympa, mais comportant un gros hic: lors de ma séance trail-seuil, je me suis fait mal derrière le genou droit (oui le fragile), j'ai fini mon bloc et ma sortie en boîtant. Le soir, la nuit et le lendemain, j'ai eu bien mal également (douleur tendineuse), à en boîter aussi à la marche! Aujourd'hui ça va nettement mieux, je vais rouler mais j'attends un peu pour recourir, sans même parler de forcer. 

Alors trail des Césarines ou pas dimanche prochain? Dans le pire des cas j'ai un plan B: une rando VTT à Turenne le même jour. Honnêtement, à choisir entre une course et une rando, je choisis la course, c'est plus excitant... Je vous tiens au courant!

14/02/2016

Chantons sous la pluie

P1011115.JPG

En ce dimanche pluvieux, Paul et moi avons profité du "beau temps" (j'aime bien provoquer ceux qui n'aiment que le ciel bleu et râlent à la moindre intempérie!) pour aller faire un balade à quelques km de la maison, à St Denis-les -Martel exactement.

Voici quelques photos d'une résurgence insolite (l'eau sort de la falaise juste derrière un ancien moulin...toujours habité)P1011116.JPGP1011119.JPGP1011122.JPGP1011124.JPGP1011125.JPGP1011127.JPG, et d'une voie ferrée qui ne sert plus qu'à un train à vapeur pour touristes aux beaux jours. Rassurez-vous, je n'ai pas amené mon fils sur une voie ferrée en service, le train ne va pas débouler!

Et après l'effort, séance tea-muffins-cosy préparée par maman chérie! C'est bon de se la couler douce!

 

18:35 Publié dans ..°°° | Tags : pluie, repos | Lien permanent | Commentaires (0)

Semaines du 1 au 14 février: chevreaux!

Bon, c'était prévu sur "le plan", ces deux semaines ont été consacrées aux mises bas, le sport a donc été mis entre parenthèses. La semaine qui vient de s'écouler, j'aurais pu caser un volume "normal", mais la fatigue était là, alors j'ai préféré me reposer un petit peu en fin de semaine et profiter de ma petite famille... Et il faut dire que la météo quelque peu humide m'a conforté dans mon choix!

J'ai fait 8h46 de sport en deux semaines, avec un peu de seuil... De l'entretien en quelques sortes; ce volume faible va cependant me permettre d'embrayer sur un cycle assez sérieux, du moins je l'espère, frais et motivé, pour arriver en bonne forme dans un mois au trail des césarines!

-Lundi 1/02/16 AM: VTT sur route, 2h35. Les chemins sont détrempés, j'aime bien la boue mais pas à ce point-là, de plus je n'ai pas de sponsor qui me finance le matos, alors autant faire un peu gaffe! Sortie vallonée sur les petites routes corréziennes, avec mes pneus gonflés à 2,8 bars, contre un petit 2 bars en utilisation tout terrain. Séance dynamique, surtout la première heure. Bpm max: 168.

-Mercredi 3/02/16 AM: CAP, 0h43. 16' au seuil, dans les environs du château de Blanat. Bpm max 172. Terrain très glissant, en côte comme en descente. Pas de gamelle à signaler! Fin de ma semaine; après ce fût mises bas, avec son lot de stress (avec d'inévitables accidents), et de joie (c'est le bonheur quand on réussit à sauver chèvre et petits dans un situation très mal engagée). Des photos de mes chevrettes très vite sur ce blog.

-Lundi 8/02/16 PM: CAP, 1h24. La première vague de mises bas touche à sa fin: environ 35 chèvres ont mis bas en cinq jours, avec un pic à 11 chèvres en un jour; groupé! 35' au seuil (bpm max 171). Séance essentiellement sur route à cause de l'état des chemins, sous la pluie, dur pour le moral à la fin! Ne nous plaignons pas, c'est bon pour les nappes phréatiques.

-Mardi 9/02/16 PM: VTT sur route, 2h30. Conditions météo très dures: bourrasques de vent, grosse averses, elle est froide! frigorifié en rentrant! Accélérations en côtes. Pas de cardio.

-Mercredi 10/02/16 PM: CAP endurance, 0h49. Pas de pluie mais temps frais (enfin de saison!).

-Jeudi 11/02/16 PM: HT, 0h45. Séance au chaud et au sec, ça fait du bien aussi! 15' force à 45 rpm.

Pour la semaine qui arrive, je suis motivé comme un cadet pour aller m'entrainer! 

02/02/2016

Semaine du 25 au 31 janvier

Cette semaine, j'ai repris sérieusement le boulot: finies les demies vacances! Prépa mises bas, enlèvement fumier (ben oui ça fait partie du boulot), débroussaillage, et je me suis attaqué à un gros chantier: refaire la conduite enterrée des abreuvoirs, pour mettre un tuyau "16 bars", beaucoup plus résistant que l'ancien. Galère! J'en suis aux deux tiers, cet aprem j'espère finir... Tout à la pioche, je travaille le haut du corps! Enfin ça sera fait pour un moment... 

J'ai quand même réussi à caser mes sept heures d'entrainement, mais avec de la fatigue.

-Lundi 26/01/16 AM: HT, avec 12' de force. Oh40.

-Mardi 26/01/15 PM: VTT, 2h31; et oui, il faisait beau, doux (beaucoup trop pour la saison), je n'ai pas pu résister! Je pensais reprendre un peu plus tard, qu'importe. Pas si à la rue que ça pour quelqu'un qui n'a pas touché à un vélo depuis plusieurs semaines, à part dans les raidillons où j'ai clairement manqué de force; merci les quelques séances de HT, et merci aussi la CAP, sport idéal pour maintenir une condition physique générale correcte. Gros sprint sur la fin: dans un faux plat montant sur la route, je me suis fait courser par deux chiens pas contents, insensibles aux appels incessants de leur maître. Après une ou deux minutes de course poursuite, il ont lâché l'affaire! Dommage je n'avais pas mon cardio, je pense que j'ai dû monter assez haut, à en croire le temps que j'ai mis pour retrouver mon souffle... Marre de ces cabots!

-Mercredi 27/01/16 AM: CAP endurance, 1h30; fatigue! Pas très bien dès le départ, du mal à finir la séance! Et, inutile de le préciser, aucun plaisir. Je n'aurais pas dû partir aussi longtemps. Quand on est borné on est borné. Parcours essentiellement plat (chi...).

-Jeudi 28/01/16 AM: HT, 0h45; vélocité en aisance, pour récupérer de tout ça.

-Dimanche 31/01/16 AM, CAP endurance; après deux jours sans sport (mais pas mal de boulot), aller-retour Loupchat, avec une bonne côte et une bonne descente bien glissante sous une pluie fine. Retour de sensations correctes, et du plaisir. 0h46

-Dimanche 31/01/16 soir (après que Paul soit couché, et sur la digestion, gloups): HT, 0h49; je sens que les cannes ne sont pas fringantes, alors séance vélocité, sans force.

En résumé, semaine 100% foncier, sans réelle intensité, car trop de fatigue. Je pense que ma semaine 100% CAP (semaine 2) y est pour quelque chose, et la "vraie" reprise du travail aussi. Et puis on est en hiver, les journées sont courtes, hibernatus n'est pas encore réveillé..°

Cette semaine, je ne sais pas si je pourrai m'entraîner autant, les mises bas doivent débuter. Je prendrai les choses comme elles viendront!

25/01/2016

Semaine du 18 au 24 janvier

Bonne semaine foncier, reprise en douceur de l'intensité, pour préparer le prochain cycle plus intense, et toujours pas de vélo. En ce moment, je préfère faire des recos à pied, c'est moins intense mais c'est pas grave; le trail des Césarines, c'est encore loin, c'est donc le moment de privilégier la découverte à une pratique plus rigoureuse... en plus j'adore marcher, et je serai comme un fou quand je remonterai sur mon Epic!

-Lundi 18/01 AM: rando à pied, longue sortie (LS), 3h45; départ de Laval de Cère, barrage hydraulique, direction La gare de Lamativie. Je retourne avant, car il faut bien rentrer! Je trouve la neige, magique...

-Mercredi 20/01 PM: CAP endurance, 1h27. Un peu de fatigue, manque de fraîcheur, retour de bâton des cinq séances CAP de la semaine dernière?

-Vendredi 22/01 PM: CAP, 1h24. 27' au seuil (171 bpm max), en côte et un peu en descente. Quelques douleurs un peu suspectes, surtout ne pas en faire trop trop vite.

-Samedi 23/01 AM, HT, 0h32. vélocité, puis 9' force (40-45 rpm), avant un retour en moulinant de 3'.

-Dimanche 24/01 AM, CAP endurance, 1h30. Beaucoup de plat, fraîcheur pas au top.

Cette semaine, je compte adapter le contenu et le volume de mes séances pour retrouver de la fraîcheur, et surtout éviter les bobos!

20/01/2016

On reprend les bonnes habitudes

Bon, ça y est, le décalage horaire est digéré, Paul a fait sa rentrée, j'ai retrouvé mes chères biquettes, nous voilà de nouveau lotois!

Et en même temps, j'ai repris une dose d'activité physique que l'on peut qualifier d'entrainement. J'ai vraiment "repris" la semaine dernière, du 11 au 17 janvier (semaine 02 donc), avec beaucoup de course à pied pour moi, et rien d'autre: 5 sorties d'une durée entre 1h20 et 1h30, pour un volume total de 7h01 de foncier. Pas mal, et avec aucune douleur au genou droit, inespéré!

Cette semaine marque le début d'un cycle foncier (en fait, pendant la semaine 01, à cheval entre nos vacances et notre retour, j'ai fait 7h12 d'endurance "basse", alternant marche et footings; ben oui j'ai quand même profité de la neige!) qui devrait se terminer début février, avant de recommencer m'"arracher", en vue de ma première course 2016: le trail des Césarines à St Céré, le 13/03, version court (12,8km). Sous réserve de grosse charge de travail bien entendu, car le mois de février va être "chaud" en raison des mises bas. Enfin, je compte m'entraîner en vue de commencer à être "pas mal" pour cette date.

Voilà voilà, c'est reparti pour un tour, l'esprit plus léger qu'en 2015!