visites par jour

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2021

Semaine 7, le contenu

Oui, je disais donc: quatre séances cette semaine, réparties en deux CAP et deux VTT, plus un peu de gainage.

- Mardi 16/02/21 AM, gainage, 0h30. Planche, planche latérale pendant une demie heure, en 35" (effort) - 25" (repos).

- Mercredi 17/02/21 AM, CAP endurance, 1h36. Parti pour mettre de l'intensité, mais incapable car trop mal aux jambes! La sortie VTT d'il y a trois jours se fait encore sentir... vigilance!

- Jeudi 18/02/21 PM, VTT fartlek doux, 3h22. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, super sensations sur cette sortie! Et à vrai dire surtout sur la fin, j'avais envie de relancer tout le temps... Etonnant. Doublement étonnant, je commence à monter des "trucs durs", c'est à dire techniques et pentus, que je passe lorsque la forme arrive... Etonnant, pas tant que cela tout compte fait, car il y a un petit moment que je m'entraine au moins trois fois / semaine, occasionnellement plus, et que je commence à faire de l'intensité, donc... 

- Samedi 20/02/21 PM, CAP endurance, 1h30. Ici aussi je comptais forcer, mais je me suis tout de suite rendu compte que ce n'était pas la peine d'essayer, car ma  foulée n'était pas alerte, et le coeur scotché en bas. Rien ne sert de "taper dedans" inutilement, ce n'est pas le moment, alors que je ressens un début de forme, de tomber dans la fatigue ou de me blesser. Du coup, sortie légèrement vallonnée, sur route.

- Dimanche 21/02/21 AM, VTT fartelk doux, 3h31. Des traces de la sortie d'hier, mais je me suis tout de même tenu à mon parcours prévisionnel, casse pattes, en forme de montagnes russes. Je n'ai pas pris le cardio mais j'aurais dû, je pense qu'il est pas mal monté dans certaines côtes.

Un bon bilan pour cette semaine donc, avec, surtout, un bon volume d'une dizaine d'heure de sports d'endurance, ce qui commence à faire pour moi. J'augmente donc doucement le volume, de + ou - 9h00 sur les bonnes semaines cet hiver, je commence à passer à 10h00; le principe de progressivité est respecté je crois, mais cette augmentation de volume ne se fait pas sans fatigue pour moi. Je dois donc faire preuve de vigilance, être à l'écoute des bobos et des baisses de régimes. Pour cette raison, je décide de ne pas trop en faire pour l'instant au niveau intensité, de façon à n'actionner qu'un levier à la fois. Car augmentation du volume + augmentation de l'intensité = fatigue, stagnation, lassitude, voire blessure. De la patience, d'autant plus que je sens les progrès, surtout à vélo...

Écrire un commentaire